A travers ses différentes actions, Solid'Art expérimente une nouvelle forme de développement local qui place l'art, la culture et la solidarité au cœur des projets collectifs et qui propose aux personnes les plus en difficulté d’en être les acteurs privilégiés.

Une nudité prometteuse…

La terre de Princens, aux abords de la chapelle de Bonne Nouvelle, délaisse progressivement ses oripeaux pour laisser apparaître sa nudité… prometteuse .

L’équipe de salariés de Solid’Art, encadré par Olivier Funès, a abrégé sans trembler la vie pourtant florissante de la famille acacia.  Sous les coups répétés des serpes et des « pioules* », harcelés par la chaîne rugissante de la tronçonneuse, nos frères acacias se sont couchés à terre, un à un, sans gémir. Nos salariés s’acharnent maintenant sur leurs pieds restés en terre. Un pied d’acacia ne meurt jamais. Il est si attaché à sa terre nourricière qu’il vous faudra suer eau et sang pour le dessoucher… 

Et la terre quant à elle, vieille complice des arbres morts, n’en fait qu’à sa tête. Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, dans une pareille pente, sitôt qu’on la réveille, qu’on la chatouille ou qu’on la gratouille, la terre n’a qu’une envie: prendre la fuite, toujours dans le sens de la descente…

Vous l’avez compris, déshabiller le côteau de Princens n’est pas une mince affaire. C’est un travail rude qui demande force et ténacité tout autant que délicatesse.

Mais bientôt viendra le temps de la renaissance…

Patience !

*hâche, en patois

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s