A travers ses différentes actions, Solid'Art expérimente une nouvelle forme de développement local qui place l'art, la culture et la solidarité au cœur des projets collectifs et qui propose aux personnes les plus en difficulté d’en être les acteurs privilégiés.

Appel à la population de Maurienne

Même si la vigne a quasiment disparu de notre vallée depuis plusieurs décennies, il subsiste encore, dans des friches ou contre des vieilles bâtisses, des vieux ceps qui ont peut-être une histoire à nous raconter (cf Chenin de St Martin) . Nous lançons donc un appel aux habitants de Maurienne afin qu’ils nous signalent l’emplacement de vieux ceps qui pourraient se révéler remarquables. Les spécialistes du centre d’ampélographie alpine présidé par Michel Grisard pourraient alors venir faire des prélèvements pour tenter d’identifier les variétés. En cas de doute, il pourrait aussi  être fait appel à l’analyse ADN.

Ceci nous permettrait très certainement de faire des découvertes intéressantes. Nous serions particulièrement intéressés de retrouver des souches de Persan et de Blanc de Maurienne, les deux cépages autochtones et emblématiques de la vallée. Le Blanc de Maurienne en serait le premier bénéficiaire car ce cépage n’a aujourd’hui aucune reconnaissance. Il n’existe pas en dehors de la mémoire collective mauriennaise. Le fait de retrouver plusieurs souches sur un même territoire permettrait de le répertorier au catalogue officiel des cépages et de le faire classer parmi les cépages autorisés pour produire du vin de Savoie… en attendant l’appellation « Vin de Maurienne ».

On compte sur vous !

Publicités

Une Réponse

  1. Pierre Rambaud

    Je viens de découvrir par hasard votre appel. Je ne réside pas en Maurienne mais y possède une maison (en décrépitude!) sur laquelle est adossée une vigne grimpante (J’ai quelque part une image des grappes produite par cette vigne); ainsi qu’un certain nombres de parcelles situées au dessus de Saint-Michel au alentours de Villarbernon.
    Sur l’une d’elle poussait un immense et vieux poirier aux fruits très appréciés des Villarbernonais(?) que la Voirie a peut-être coupé l’an dernier ses fruits tombant sur la chaussée et dérangeant parait-il les automobilistes!
    Si cette vigne peut selon vous avoir un quelconque intérêt pour vos recherches, il me ferait plaisir de vous en communiquer la localisation.
    Bonjour du Québec,

    Pierre Rambaud

    11/03/2012 à 19:36

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s